J'accepte les cookies de ce site

Nous utilisons les cookies pour améliorer la qualité de ce site. Pour en savoir plus sur les cookies, veuillez lire nos Principes sur les Cookies. Si vous continuez sans changer vos paramètres concernant les cookies, vous acceptez cette utilisation mais, si vous le voulez, vous pouvez trouver les informations dans nos Principes sur les Cookies pour savoir comment effacer les cookies en modifiant vos réglages.

Définitions

La Règle de l’avantage a priorité sur la plupart des autres Règles et a pour but d’assurer une plus grande continuité du jeu en diminuant le nombre d’arrêts pour fautes. Elle encourage les joueurs à jouer au sifflet malgré les fautes de leurs adversaires. Quand une équipe commet une faute et que l’équipe adverse en retire un avantage, l’arbitre ne doit pas immédiatement siffler cette faute.

8.1 L’avantage dans la pratique

(a)

L’arbitre est seul juge pour décider si une équipe a obtenu un avantage ou non. Il a toute latitude de prendre les décisions qu’il veut.

RÈGLE DU JEU EXPÉRIMENTALE

Lorsque l’avantage est joué à la suite de multiples infractions commises par la même équipe, l'arbitre peut autoriser le capitaine de l'équipe adverse à choisir la marque de la pénalité qui procure le meilleur avantage.

(b)

L’avantage peut être soit territorial, soit tactique.

(c)

L’avantage territorial implique un gain de terrain.

(d)

L’avantage tactique implique la liberté, pour l’équipe non fautive, de jouer le ballon comme elle l’entend.123

8.2 Cas dans lequel l’avantage ne se concrétise pas

L’avantage doit être clair et réel. Une simple opportunité de gain d’avantage ne suffit pas. Si l’équipe non fautive ne concrétise pas d’avantage, l’arbitre sifflera et fera reprendre le jeu à l’endroit de la faute.

8.3 Cas dans lesquels la règle de l’avantage ne s’applique pas
(a)
Contact avec l’arbitre. La Règle de l’avantage ne s’applique pas si le ballon ou le joueur qui le porte, entre en contact avec l’arbitre.
(b)
Sortie du ballon du tunnel. La Règle de l’avantage ne s’applique pas si le ballon sort de l’une des extrémités du tunnel lors d’une mêlée ordonnée sans avoir été joué.
(c)
Mêlée tournée. La Règle de l’avantage ne s’applique pas si la mêlée ordonnée tourne de plus de 90° (de telle sorte que la ligne médiane de remise en jeu dépasse une position parallèle à la ligne de touche).
(d)
Joueur soulevé en l’air. La Règle de l’avantage ne s’applique pas si un joueur participant à une mêlée ordonnée est soulevé en l’air ou sorti d’une mêlée ordonnée d’un mouvement ascendant et ne touche pas le sol. L’arbitre doit immédiatement siffler.
(e)
Après que le ballon a été rendu mort. L’avantage ne peut pas être joué après que le ballon a été rendu mort.
8.4 Coup de sifflet immédiat en cas de non avantage

L’arbitre siffle immédiatement lorsqu’il décide que l’équipe non fautive ne peut pas bénéficier d’un avantage.

8.5 Plus d’une faute

(a)

Lorsqu’une équipe se rend coupable de plusieurs fautes :

  • Si l’avantage ne peut pas être joué ou ne donne rien avant la seconde infraction, l’arbitre appliquera la sanction appropriée pour l’infraction qui est la plus avantageuse pour l’équipe non fautive.
  • Si une sanction relève du jeu déloyal, l’arbitre appliquera la sanction appropriée pour l’infraction qui est la plus avantageuse pour l’équipe non fautive. L’arbitre peut également exclure temporairement, ou définitivement, le joueur fautif.
(b)
Si l’avantage est joué à la suite d’une infraction d’une équipe et que l’équipe adverse commet alors une autre infraction, l’arbitre sifflera et appliquera les sanctions associées à la première infraction. Si une sanction relève du jeu déloyal, l’arbitre appliquera la sanction appropriée pour cette infraction. L’arbitre peut également exclure temporairement, ou définitivement, le joueur fautif.