J'accepte les cookies de ce site

Nous utilisons les cookies pour améliorer la qualité de ce site. Pour en savoir plus sur les cookies, veuillez lire nos Principes sur les Cookies. Si vous continuez sans changer vos paramètres concernant les cookies, vous acceptez cette utilisation mais, si vous le voulez, vous pouvez trouver les informations dans nos Principes sur les Cookies pour savoir comment effacer les cookies en modifiant vos réglages.

Les Règles du Jeu 2018 sont en cours de production

Les Règles du Jeu ont été simplifiées et restructurées pour le livret des Règles 2018. World Rugby est en train de mettre ce nouveau contenu à disposition à travers nos différentes langues. La langue de votre choix n'est pas encore disponible. En attendant, vous pouvez parcourir le site 2017.

Voir le site des Règles du Jeu 2017

3 L’Équipe

    Nombre de joueurs

  1. Une équipe ne peut pas avoir plus de 15 joueurs sur l’aire de jeu pendant le jeu.
  2. Un organisateur de match peut autoriser des matchs avec moins de quinze joueurs par équipe.
  3. Une équipe peut formuler auprès de l’arbitre une requête sur le nombre de joueurs de l’équipe adverse. Si une équipe a trop de joueurs, l’arbitre doit donner au capitaine de cette équipe l’ordre d’en diminuer le nombre en conséquence. Le score au moment de la formulation de la réclamation reste inchangé. Sanction : Pénalité.
  4. Pour les matchs internationaux, une fédération peut désigner jusqu’à huit remplaçants.
  5. Pour les autres matchs, l’organisateur du match fixera le nombre de remplaçants qui peuvent être désignés, le maximum étant de huit.
  6. Les remplacements ne peuvent être effectués que lorsque le ballon est mort et seulement avec l’autorisation de l’arbitre.
  7. Si un joueur rejoint le match ou un remplaçant entre en jeu sans l’autorisation de l’arbitre et si l’arbitre estime que le joueur a fait cela pour obtenir un avantage, ce joueur est coupable d’incorrection. Sanction : Pénalité.
  8. Le tableau indique le nombre minimum de joueurs de première ligne requis par rapport au nombre de joueurs désignés dans le groupe et les obligations minimales qui régissent les remplacements. Un organisateur de match peut amender, après avoir pris en compte l’intégrité physique des joueurs, le nombre minimum de joueurs de première ligne dans le groupe et les obligations minimales régissant les remplacements à des niveaux de jeu définis.
  9. Nombre de joueurs dans le groupeNombre minimum de joueurs de première ligne dans le groupeDoivent être en mesure de remplacer à la première demande
    15 ou moins3-
    16, 17 ou 184Soit un pilier soit un talonneur
    19, 20, 21 or 225Un pilier et un talonneur
    236Pilier tête libre, pilier tête prise et talonneur

    Variantes pour les moins de 19 ans

    Si une équipe désigne 22 joueurs, elle doit avoir au moins six joueurs aptes à jouer en première ligne de telle sorte qu’il y ait un remplaçant spécifique pour le pilier tête libre, le talonneur et le pilier tête prise.

  10. Si l’organisateur du match a fixé le nombre de joueurs dans le groupe à 23 et qu’une équipe ne peut désigner que deux remplaçants de première ligne, cette équipe ne peut désigner que 22 joueurs dans son groupe.
  11. Avant le match, chaque équipe doit informer l’arbitre sur ses joueurs de première ligne et ses remplaçants potentiels en première ligne et leur(s) poste(s) et seuls ces joueurs pourront jouer en première ligne dans le cadre des mêlées contestées, et ce uniquement à leur(s) poste(s) désigné(s).
  12. Un joueur de première ligne remplaçant peut débuter le match à un autre poste.
  13. La responsabilité incombe à l’équipe de s’assurer que tous ses joueurs et remplaçants de première ligne sont dûment formés et expérimentés
  14. Mêlées simulées

  15. Les mêlées deviendront simulées si une des deux équipes ne peut pas faire jouer une première ligne dûment entraînée ou si l’arbitre en donne l’ordre.
  16. Un organisateur de match peut stipuler des conditions selon lesquelles un match peut commencer avec des mêlées simulées.
  17. Quand un joueur de première ligne quitte l’aire de jeu, que ce soit à cause d’une blessure ou d’une exclusion temporaire ou définitive, l’arbitre se renseignera à ce moment-là pour savoir si l’équipe de ce joueur peut continuer le jeu avec des mêlées contestées. Si une équipe informe l’arbitre qu’elle ne peut pas continuer le jeu avec des mêlées contestées, l’arbitre ordonnera des mêlées simulées. Si le joueur revient sur l’aire de jeu ou si un autre joueur de première ligne entre, le jeu pourra reprendre avec des mêlées contestées.
  18. Dans un groupe de 23 joueurs, ou à la discrétion de l’organisateur du match, un joueur dont la sortie a provoqué la décision par l’arbitre de jouer avec des mêlées simulées ne peut pas être remplacé.
  19. Ce n’est que lorsqu’il n’y a aucun joueur remplaçant de première ligne de disponible qu’un autre joueur sera autorisé à jouer en première ligne.
  20. Si un joueur de première ligne est temporairement exclu, son équipe désignera un autre joueur pour quitter l’aire de jeu afin de permettre à un joueur de première ligne disponible d’entrer en jeu. Le joueur désigné ne peut pas revenir sur l’aire de jeu avant la fin de période d’exclusion temporaire.
  21. Si un joueur de première ligne est définitivement exclu, son équipe désignera un autre joueur pour quitter l’aire de jeu afin de permettre à un joueur de première ligne disponible d’entrer en jeu. Le joueur désigné peut revenir à titre de remplaçant.
  22. Remplacement définitif

  23. Un joueur peut être remplacé s’il est blessé. Un joueur blessé ne peut pas revenir une fois qu’il a été remplacé.
  24. Un joueur est considéré blessé si :
    1. Dans le cadre d’un match international, selon l’avis d’un médecin, il serait déconseillé au joueur de continuer.
    2. Dans le cadre d’autres matchs, si un organisateur de match a explicitement donné son accord, selon l’avis d’une personne ayant une formation médicale, il serait déconseillé au joueur de continuer. En l’absence d’une telle personne, le joueur peut être remplacé avec l’accord de l’arbitre.
    3. L’arbitre décide (avec ou sans un avis médical) qu’il serait déconseillé au joueur de continuer. L’arbitre ordonne à ce joueur de quitter l’aire de jeu.
  25. L’arbitre peut également ordonner qu’un joueur blessé quitte le terrain pour subir un examen médical.
  26. Remplacement définitif : détection et sortie du joueur

  27. Si, à n’importe quel moment d’un match, un joueur souffre d’une commotion cérébrale ou est suspecté d’avoir subi une commotion cérébrale, ce joueur doit immédiatement et définitivement quitter l’aire de jeu. Il s’agit de la procédure dite « Détection et Sortie du joueur ».
  28. Remplacement temporaire : blessure qui saigne

  29. Quand un joueur a une blessure qui saigne, il doit quitter le champ de jeu et peut être temporairement remplacé. Le joueur blessé reprendra le jeu dès que le saignement a été contrôlé et/ou pansé. Si ce joueur n’est pas disponible pour revenir sur l’aire de jeu dans les 15 minutes (de temps de jeu réel) qui suivent sa sortie, le remplacement devient définitif.
  30. Dans le cadre des matchs internationaux, le médecin du match décidera si une blessure constitue une blessure qui saigne nécessitant un remplacement temporaire
  31. Remplacement temporaire : Évaluation de Blessure à la Tête (HIA)

  32. Dans le cadre des matchs adultes de l’élite, qui ont été préalablement approuvés par World Rugby (conformément aux Règlements 10.1.4 et 10.1.5) où le processus HIA peut être utilisé, un joueur devant se soumettre à un HIA :
    1. Quitte le champ de jeu ; et
    2. Est temporairement remplacé (même si tous les remplaçants ont déjà été utilisés). Si le joueur n’est pas disponible pour revenir sur l’aire de jeu dans les 10 minutes (de temps de jeu réel) qui suivent sa sortie, le remplacement devient définitif.

    Remplacement temporaire : tous les cas

  33. Un remplaçant temporaire peut être temporairement remplacé (même si tous les remplaçants ont été utilisés).
  34. Si un remplaçant temporaire est blessé, ce joueur peut également être remplacé.
  35. Si un remplaçant temporaire est définitivement exclu, le joueur initialement remplacé ne sera pas autorisé à revenir sur l’aire de jeu, sauf pour faire respecter la règle 3.18 ou 3.19, et uniquement si le joueur a été médicalement autorisé à reprendre le jeu et reprend le jeu dans les délais requis après sa sortie.
  36. Si le remplaçant temporaire est temporairement exclu, le joueur remplacé ne sera pas autorisé à revenir sur l’aire de jeu, sauf pour faire respecter la règle 3.18 ou 3.19, et uniquement si le joueur a été médicalement autorisé à reprendre le jeu et reprend le jeu dans les délais requis après sa sortie.
  37. Si le remplacement temporaire s’effectue pendant les 10 minutes (HIA) ou les 15 minutes (blessure qui saigne) qui précèdent la mi-temps, le remplacement deviendra définitif sauf si le joueur remplacé revient sur le champ de jeu immédiatement au début de la deuxième période.
  38. Entrée en jeu des remplacements tactiques

  39. Les joueurs remplacés pour des raisons tactiques ne peuvent revenir en jeu que pour remplacer :
    1. Un joueur de première ligne blessé.
    2. Un joueur présentant une blessure qui saigne.
    3. Un joueur qui se soumet à un HIA.
    4. Un joueur qui a été blessé à la suite d’un jeu déloyal (vérifié par les officiels de match).
    5. Le joueur désigné stipulé à la règle 3.18 ou 3.19.

    Remplacements libres

  40. Un organisateur de match peut appliquer des remplacements libres à des niveaux définis du jeu dans sa propre juridiction. Le nombre de changements de joueurs ne doit cependant pas excéder douze. L’administration et les règles relatives aux remplacements libres sont de la responsabilité de l’organisateur de match concerné
  41. Variantes pour les moins de 19 ans

  42. Un joueur qui a été tactiquement remplacé peut remplacer n’importe quel joueur blessé.