J'accepte les cookies de ce site

Nous utilisons les cookies pour améliorer la qualité de ce site. Pour en savoir plus sur les cookies, veuillez lire nos Principes sur les Cookies. Si vous continuez sans changer vos paramètres concernant les cookies, vous acceptez cette utilisation mais, si vous le voulez, vous pouvez trouver les informations dans nos Principes sur les Cookies pour savoir comment effacer les cookies en modifiant vos réglages.

6 Officiels de match

    Principe

    Chaque match est sous le contrôle des officiels de match, qui sont un arbitre et deux juges de touche ou arbitres assistants. Les personnes supplémentaires, autorisées par les organisateurs du match, peuvent comprendre l’arbitre de réserve et/ou l’arbitre assistant de réserve, un officiel de match TV, le chronométreur, le médecin du match, les médecins des équipes, les membres non-joueurs des équipes et les ramasseurs de balle.

    Les arbitres assistants et les juges de touche ont la responsabilité du signalement de la touche, la touche de but et de la réussite ou de l’échec des tentatives de but. En outre, les arbitres assistants fournissent l’assistance que peut demander l’arbitre, y compris le signalement du jeu déloyal.

    Désignation de l’arbitre

  1. L’arbitre est désigné par l’organisateur du match. Si aucun arbitre n’a été désigné, les deux équipes peuvent choisir un arbitre d’un commun accord. Si les équipes ne peuvent pas se mettre d’accord, l’équipe qui reçoit désigne un arbitre.
  2. Si l’arbitre ne peut pas terminer le match, son remplaçant est désigné selon les instructions de l’organisateur du match. Si l’organisateur du match n’a pas donné d’instruction, l’arbitre désignera le remplaçant. Si l’arbitre ne peut pas procéder à cette désignation, l’équipe qui reçoit désigne un remplaçant.
  3. Responsabilités de l’arbitre avant le match

  4. L’arbitre organise le tirage au sort. Un capitaine lance la pièce alors que l’autre capitaine choisit le côté de la pièce. Le vainqueur du tirage au sort choisit soit le coup d’envoi, soit le côté du terrain. Si le vainqueur du tirage au sort opte pour le choix du côté du terrain, les adversaires effectueront le coup d’envoi, et vice-versa.
  5. Les officiels de match doivent inspecter les équipements et les crampons des joueurs pour vérifier qu’ils respectent la règle 4.
  6. Responsabilités de l’arbitre pendant le match

  7. Dans l’enceinte de jeu :
    1. L’arbitre est le seul juge des faits et des règles du jeu pendant un match. Il doit appliquer impartialement les règles du jeu au cours de chaque match.
    2. L’arbitre assure le chronométrage. L’organisateur du match peut cependant désigner une personne responsable du chronométrage qui signalera la fin de chaque période.
    3. L’arbitre note le score.
  8. L’arbitre autorise les joueurs et les remplaçants à entrer dans l’aire de jeu, quand cela ne présente pas de risque.
  9. L’arbitre autorise les joueurs à quitter l’aire de jeu.
  10. Le sifflet

  11. L’arbitre a un sifflet et l’utilise :
    1. Pour indiquer le début et la fin de chaque période du match.
    2. Pour arrêter le jeu. L’arbitre a le pouvoir d’arrêter le jeu à tout moment.
    3. Pour indiquer un score ou un touché en but.
    4. Pour donner un avertissement ou exclure au joueur fautif et il sifflera une seconde fois quand il accorde la pénalité ou l’essai de pénalité.
    5. Quand le ballon est mort, sauf après l’échec d’une tentative de transformation.
    6. Quand le ballon est injouable.
    7. Quand il accorde une pénalité, un coup franc ou une mêlée ordonnée.
    8. Quand il serait dangereux de laisser le jeu se poursuivre ou s’il suspecte qu’un joueur est gravement blessé.

    Le ballon devient mort

  12. L’arbitre considèrera que le ballon est mort quand :
    1. Le ballon est en touche ou touche de but.
    2. Un touché à terre est effectué dans l’en-but.
    3. Une transformation a été bottée.
    4. Un essai, une pénalité ou un drop-goal a été marqué(e).
    5. Le ballon ou le porteur du ballon touche la ligne de ballon mort ou quelque chose au-delà de cette ligne.
    6. Le ballon touche quelque chose au-dessus de l’aire de jeu.

    Le ballon ou le porteur du ballon touche l’arbitre ou un non-joueur.

  13. Si le ballon ou le porteur du ballon touche l’arbitre ou un autre non-joueur et qu’aucune équipe n’en tire avantage, le jeu se poursuivra. Si une équipe bénéficie d’un avantage sur le champ de jeu, une mêlée ordonnée sera accordée avec introduction à la dernière équipe ayant joué le ballon.
  14. Si le porteur du ballon touche l’arbitre ou un autre non-joueur dans l’en-but et qu’une équipe en tire un avantage :
    1. Si un joueur attaquant est en possession du ballon, l’arbitre accordera un essai à l’endroit où le contact a eu lieu.
    2. Si un joueur défendant est en possession du ballon, l’arbitre accordera un touché en but à l’endroit où le contact a eu lieu.
  15. Si le ballon est touché par l’arbitre ou un autre non-joueur dans l’en-but, l’arbitre jugera ce qui se serait ensuite produit et accordera un essai ou un touché en but à l’endroit où le contact a eu lieu
  16. Interaction entre l’arbitre et les arbitres assistants/juges de touche

  17. L’arbitre peut consulter les arbitres assistants pour des questions liées à leurs devoirs, à la règle relative au jeu déloyal ou au chronométrage et demander une assistance pour ce qui est d’autres aspects des devoirs de l’arbitre.
  18. L’arbitre peut revenir sur une décision si un juge de touche ou un arbitre assistant a levé le drapeau pour indiquer une touche ou si un arbitre assistant a signalé du jeu déloyal.
  19. Officiel de match TV / règle expérimentale globale

  20. Un organisateur de match peut désigner un Officiel de match TV (TMO) qui se sert de systèmes technologiques pour clarifier des situations concernant :
    1. Un ballon aplati dans l’en-but.
    2. Une touche ou touche de but dans le cas d’un touché à terre ou si le ballon a été rendu mort.
    3. En cas de doute sur la réussite ou l’échec d’une tentative de but.
    4. Si les officiels de match pensent qu’une une infraction a peut-être été commise dans le champ de jeu avant un essai ou empêché un essai d’être marqué.
    5. Le jeu déloyal, y compris les sanctions.
  21. Tout officiel de match, y compris le TMO, peut recommander que le TMO examine une situation. Le TMO examinera les situations conformément au Protocole TMO en vigueur qui est disponible à : http://laws.worldrugby.org/downloads/TMO_Protocol_Jan_18_FR.pdf
  22. Responsabilités de l’arbitre après le match

  23. L’arbitre communique le score aux équipes et à l’organisateur du match.
  24. Si un joueur est définitivement exclu, l’arbitre remettra dès que possible à l’organisateur du match un rapport écrit sur l’infraction relative au jeu déloyal.
  25. Désignation et contrôle des arbitres assistants et des juges de touche

  26. Il y a deux arbitres assistants ou deux juges de touche par match. S’ils n’ont pas été désignés par ou sous l’autorité de l’organisateur du match, chaque équipe fournira un juge de touche.
  27. L’organisateur du match peut désigner une personne à titre de remplaçant des arbitres assistants ou juges de touche. Cette personne est appelée juge de touche de réserve ou arbitre assistant de réserve et doit se tenir dans l’aire du périmètre.
  28. Les deux arbitres assistants ou juges de touche sont sous l’autorité de l’arbitre. L’arbitre peut leur indiquer leurs responsabilités et passer outre leurs décisions. Si un juge de touche ne donne pas satisfaction, l’arbitre peut demander son remplacement. Si l’arbitre estime qu’un juge de touche a commis une incorrection, il a le pouvoir d’exclure le juge de touche et de faire un rapport à l’organisateur du match.
  29. Pendant le match

  30. Il y a un arbitre assistant ou juge de touche de chaque côté du terrain. Les arbitres assistants ou juges de touche restent le long de la ligne de touche sauf pour juger une tentative de but. Dans ce cas, ils se placent dans l’en-but, derrière les poteaux de but.
  31. Un arbitre assistant peut pénétrer sur l’aire de jeu pour signaler un acte de jeu déloyal. L’arbitre assistant ne peut faire cela qu’au prochain arrêt de jeu et avec la permission de l’arbitre.
  32. Signaux

  33. Chaque arbitre assistant ou juge de touche est porteur d’un drapeau, ou d’un objet similaire, qui lui permet de signaler ses décisions.
  34. Indication du résultat d’une tentative de but : un arbitre assistant ou juge de touche se tient au pied ou en arrière de chaque poteau de but. Si le ballon passe au-dessus de la barre transversale et entre les poteaux, ils lèvent leur drapeau pour indiquer un but.
  35. Indication d’une sortie en touche :
    1. Lorsque le ballon ou le porteur du ballon est allé en touche ou touche de but, l’arbitre assistant ou le juge de touche doit lever son drapeau.
    2. L’arbitre assistant ou le juge de touche doit se tenir à l’endroit du lancer et indiquer l’équipe qui bénéficie du lancer.
    3. Quand le ballon est remis en jeu, l’arbitre assistant ou le juge de touche doit abaisser son drapeau, sauf lors des exceptions suivantes :
      1. Si le joueur qui effectue le lancer met une partie quelconque de l’un de ses pieds dans le champ de jeu.
      2. Si l’équipe qui n’était pas autorisée à effectuer la remise en jeu l’a effectuée.
      3. Si, lors d’une touche rapide, le ballon qui est allé en touche est remplacé par un autre ballon ou si le ballon a été touché par une autre personne que le joueur ayant effectué la remise en jeu.
    4. C’est l’arbitre, et non l’arbitre assistant ou le juge de touche, qui doit décider si le ballon a été lancé du bon endroit.
  36. Indication de jeu déloyal :
    1. Un organisateur de match peut autoriser l’arbitre assistant à signaler le jeu déloyal.
    2. Un arbitre assistant signale qu’il a vu un acte de jeu déloyal ou une incorrection en tenant son drapeau à l’horizontale, pointé vers l’intérieur du terrain et perpendiculaire à la ligne de touche.
    3. Si un arbitre assistant signale du jeu déloyal, il doit rester sur la ligne de touche et continuer à assurer toutes ses autres fonctions jusqu’au prochain arrêt de jeu.
    4. Quand l’arbitre le lui demande, l’arbitre assistant peut entrer sur l’aire de jeu pour rapporter la faute à l’arbitre. L’arbitre prendra alors la mesure appropriée.
    5. Si un joueur a été définitivement exclu à la suite d’un incident signalé par un arbitre assistant, ce dernier soumettra à l’arbitre, dès que possible après le match, un rapport écrit sur l’incident et le remettra à l’organisateur du match.

    Personnes supplémentaires

  37. Les personnes ayant une formation médicale (seulement les médecins ou kinésithérapeutes qualifiés) peuvent pénétrer sur l’aire de jeu pour soigner des joueurs blessés quand cela n’est pas dangereux.
  38. Les personnes suivantes peuvent pénétrer sur l’aire de jeu sans la permission de l’arbitre à condition qu’elles n’interfèrent pas avec le jeu ou n’émettent aucune remarque aux officiels de match :
    1. Les porteurs d’eau lors d’un arrêt de jeu pour une blessure d’un joueur ou lorsqu’un essai a été marqué.
    2. Une personne qui apporte le tee après qu’une équipe a indiqué son intention de tenter un but ou qu’un essai a été marqué.
    3. Les entraîneurs pour être avec leur équipe à la mi-temps.
  39. La gestion des remplacements peut être déléguée à des personnes responsables sur le bord du terrain désignées par l’organisateur du match. Il est possible de consulter des informations sur ces personnes ici : http://officiating.worldrugby.org